Salut à tous, c'est Sandra !

La fondatrice de S M K dancewear, voulez-vous connaître mon histoire ?

Après avoir obtenu mon diplôme de l'Atelier Chardon Savard en 2008, je me suis installée à Séoul en tant qu'agent commercial dans le domaine de la mode, et j'ai travaillé pour quelques marques de créateurs.

Cela me manquait de créer des vêtements, alors j'ai acheté une petite machine à coudre et, comme je ne parlais pas coréen (oui :D ce n'était pas facile), j'ai suivi un homme dans le métro qui avait une règle japonaise dépassant de son sac pour me guider jusqu'au marché du textile. C'est à ce moment là que j'ai vraiment commencé ma vie de créatrice en Corée.

Après le lancement d'une première marque qui s'est rapidement transformée en la première version de S M K, j'ai commencé à m'intéresser à la façon dont nous produisons la mode et comment nous la consommons. Après de longues recherches, je me suis promise :

Si je crée des vêtements, ce sera en prenant soin des personnes impliquées dans le processus, en réduisant et en faisant attention à mon impact sur l'environnement (du textile au SAV...), en défendant les droits et la protection des autres espèces (une valeur qui résonne profondément en moi).

S M K n'est pas né en un jour, mais au cours de toutes ces années, j'ai trouvé un chemin qui a enfin du sens. Ma vie personnelle a également changé (je suis devenue végétarienne, au grand dam de mon mari 😅), et j'ai commencé un nouveau sport/art : la danse classique et la gymnastique rythmique et sportive. J'étais une enfant très sportive, faisant de la gymnastique aux agrès, et plus tard, lorsque je suis devenue étudiante, mon rêve était de concevoir pour Y-3 ou ADIDAS (originals). Vous voyez, le sport et les vêtements de sport ont toujours eu une place dans mon cœur.

Commencer la danse classique et la gymnastique rythmique et sportive à l'âge de 30 ans a été rafraîchissant et stimulant. Cela m'a tellement inspirée qu'après un an d'entraînement, j'ai transformé S M K en une marque de vêtements de danse, avec exactement les mêmes valeurs éthiques que nous avons toujours défendues pour les collections femme.

S M K dancewear est finalement né en 2017, le voyage ne fait que commencer, mais quels autres changements l'avenir me réserve-t-il ?